Le solitaire est un jeu de plateau qui, comme l'indique son nom, se pratique seul.
Le joueur déplace des pions (généralement des billes ou des fiches) sur un plateau dans le but de n'en avoir plus qu'un seul.
Histoire.
L'origine exacte du solitaire est inconnue.
Il est peut-être la réduction à un seul joueur d’un jeu de pions de type « chasse », comme le jeu du renard et des poules1.
La forme en croix (ou basée sur une croix) du tablier, classique dans le jeu du renard et des poules, et la capture en sautant,
comme aux dames, pourraient le laisser penser.
On ne peut dire qu’il est décrit par Ovide car, ce qu’Ovide évoque, dans L'Art d'aimer (Ars Amatoria) et les Tristes (Tristia),
c’est un jeu d’alignement, du type morpion, mérelles ou jeu du moulin.
Or le solitaire n’est clairement pas un jeu d’alignement.
Les références médiévales (Roman d'Alexandre, vers 1340 ;
inventaire du roi d’Angleterre Édouard IV, au xve siècle, où le jeu Fox and Geese n'est jamais que le renard et les poules) désignent des jeux de chasse pour deux joueurs.
Le jeu nommé « renard » dans la longue liste des jeux énumérés par Rabelais dans Gargantua (1534) est encore ce même jeu du renard et des poules.
Tiré de : fr.wikipedia.org

Facebook   Twitter   Instagram   Telephone   Pinterest   Google+   Email   Tumblr   LinkedIn